Scooter accidenté : quelles sont les actions à mettre en œuvre ?

0
1460

À moto, les accidents sont fréquents. Ils peuvent être la faute du conducteur, des conditions atmosphériques ou d’une tierce personne. Dans tous les cas, un accident de moto est à la base de dégâts humains, mais aussi matériels. Ces derniers peuvent mettre la moto hors d’usage ou juste l’endommager.

Se retrouver avec un scooter accidenté est un énorme casse-tête tant pour les frais de réparation que pour les possibilités qui sont offertes. Pourtant ce ne sont pas les actions qui manquent.

Vendre son scooter accidenté

L’une des principales alternatives quand on a un scooter accidenté, c’est de le vendre. Il y a une forte demande de scooters accidentés. En effet, des particuliers qui estiment pouvoir réparer la moto ou des passionnés de moto de tout genre sont prêts à débourser de l’argent pour acquérir une moto accidentée.

L’objectif est justement d’acquérir à moindre coût une moto qui en bon état aurait coûté plus cher. Sur https://buybike.fr par exemple, vous pouvez vendre votre moto, quel que soit l’état dans lequel elle se trouve.

Faire recycler son scooter

Une autre possibilité que vous pourriez envisager, c’est d’envoyer votre moto à une usine de recyclage. Le recyclage concernait en majorité les véhicules, mais progressivement, des usines de recyclage moto voient le jour. Ces usines ont le mérite d’éviter le gaspillage.


Fonctionnant comme les casses, elles vont plutôt prendre soin de retenir les pièces importantes de votre moto. Les pièces récupérées sont minutieusement contrôlées avant d’être revendues. Elles pourront ainsi contribuer à réparer une autre moto ou à en construire une nouvelle.                                                 

Démolir la moto

Si la moto est irrécupérable, il vaut mieux la faire démolir. Pour cela, il faut suivre une procédure précise. La démolition est une destruction complète de votre moto. Il y a toutefois la possibilité de sauver quelques pièces si celles si s’avèrent encore utilisables. La loi réglemente la destruction des scooters. Les étapes sont les suivantes.

  • Contacter un épaviste pour transporter le VHU.
  • Remettre les papiers de la moto à l’épaviste.
  • L’épaviste prend en charge le reste de la procédure.

Ce dernier conduit la moto dans une casse moto.

Faire réparer le scooter

Au lieu de vous séparer de votre moto, vous pouvez toujours essayer de la réparer. La plupart du temps, les accidents qui surviennent ne sont pas très graves. Les dommages étant moindres, réparer le scooter est souvent la meilleure idée.

Avant de vous lancer dans une réparation hasardeuse et coûteuse, il faut savoir où se situent les dégâts. Vous pouvez le faire vous-même ou contacter un spécialiste. L’essentiel est d’avoir un avis objectif sur les possibilités de retaper votre moto.

Une fois, les dégâts connus, il vous revient de savoir ce qu’il y a lieu de faire. Soit vous vous rendez compte qu’il n’y a rien de grave, soit vous vous décidez à la faire réparer.

Réparer la moto vous-même

Si les dégâts sont moindres et que vous avez de bonnes connaissances en mécanique, vous pouvez la remettre en état par vos propres moyens. L’idéal est que vous puissiez rentrer sain et sauf. A priori, rentrer à pied n’est pas une idée qui vous plairait.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici