Comment modifier sa voiture avec un tuning réglementaire ?

0
78

Le tuning compte aujourd’hui des millions d’adeptes à travers le monde qui au quotidien, apportent des modifications à leurs voitures. La nature de ces modifications peut varier en fonction des préférences du propriétaire de la voiture. Au regard des incidences que le tuning peut avoir sur les performances d’une voiture, cette opération est bien réglementée. Alors, avant de se lancer, il faut absolument savoir comment avoir un tuning réglementaire, quelles sont les règles à observer. Mais avant, pourquoi ne pas s’attarder un instant sur ce que c’est que le tuning en matière d’automobile?

Le tuning de voiture : qu’est-ce que c’est ?

Le tuning en matière de voiture concerne à la fois le côté extérieur et la mécanique de la voiture. Il s’agit d’une discipline qui a pour objet de permettre aux propriétaires de personnaliser ou d’embellir leurs voitures. Cette opération a 3v objectifs. Elle peut porter sur l’ajout de certains éléments d’équipement sur le véhicule, lesquels éléments peuvent booster les performances de la voiture, elle sert également à embellir la voiture. À cet effet, vous pouvez justement vous rendre sur https://www.fun-tuning.com.

En matière de tuning, chaque État a ses prescriptions esthétiques et l’on distingue ainsi différents genres de tuning auto. On peut noter le donk, qui est pratiqué sur les véhicules provenant du sud des États-Unis ; le Sleeper, pratiqué sur les véhicules provenant de la Grande-Bretagne ; le protuning, pratiqué sur les véhicules provenant de l’Amérique, etc.

Ce qu’il faut savoir, c’est que ces différentes modifications doivent obéir à une réglementation à laquelle aucun adepte de tuning ne doit se soustraire. La conformité à ces règles, le respect des obligations en la matière sont liés à la sécurité des automobilistes.       

Les obligations en matière de tuning

Pour modifier sa voiture avec un tuning réglementaire, il est indispensable de savoir ce que prévoit la loi en la matière, notamment en ce qui concerne les obligations à observer.

Il faut savoir que les passionnés de tuning ont pour obligation de tenir la Direction régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL) des modifications importantes que l’on a réalisés sur leurs voitures.  Cet organisme procédera alors à l’analyse de ces voitures, question de s’assurer que ces derniers respectent la réglementation en matière de tuning. Si au terme de cette analyse, les modifications apportées à la voiture sont acceptées par la DREAL, celle-ci délivrera alors une autorisation au propriétaire pour qu’elle lui serve à obtenir une nouvelle carte grise. Cette autorisation est la réception à titre isolé (RTI).

En matière de tuning de voiture, plusieurs genres de modifications sont soumis à une analyse de la DREAL. Il s’agit notamment des modifications qui portent sur :

  • Le moteur ;
  • Le freinage ;
  • Le châssis ;
  • Les essieux ;
  • Les dimensions ;
  • Les émissions polluantes ;
  • La puissance ;
  • Les nuisances sonores ;
  • Le poids ;
  • Les pneus, à partir du moment où ils sont différents des recommandations du constructeur.

Pour plus d’informations sur les modifications qui sont possibles, il faut s’adresser au constructeur de votre voiture.

Pour satisfaire à l’examen de la DREAL, le véhicule modifié doit répondre à certaines caractéristiques. La DREAL vérifie entre autres la plaque d’immatriculation. En France, celle-ci doit être blanc devant et blanc derrière, et les lettres doivent obligatoirement être en bâtons.

Les films teintés ne doivent pas figurer sur le pare-brise ainsi que sur les vitres avant latérales. Le pot d’échappement doit également satisfaire aux règles environnementales pour ce qui est de la pollution. Il doit également observer les règles antibruit.

Pour ce qui est des pneus, ils doivent respecter les normes techniques édictées par le constructeur de la voiture. La largeur des jantes ne doit pas avoir des répercussions sur le compteur, ainsi que sur la position du pneu en fonction de l’aile.  

Les interdictions en matière de tuning auto

Si des modifications telles que celles liées au confort de la partie réservée aux occupants ne sont soumises à aucun examen par la DREAL, il faut dire qu’il y en a également qui sont carrément interdites. Il faut donc connaître ces limites en matière de tuning, sous peine de se voir infliger une amende.

À ce sujet il faut retenir les becquets, de même que les ailerons. Il est formellement interdit d’en ajouter, car ils peuvent causer des dégâts latéraux. Par ailleurs, l’usage des néons est également interdit par la DREAL. Les appareils de sonorisation qui pourraient augmenter le poids de la voiture ou dépassant de la voiture sont aussi formellement interdits. Cependant, il n’y a pas de limite pour ce qui est du nombre de décibels. Toutefois, il ne faut pas en faire usage de manière excessive en pleine agglomération.    

Le tuning et l’assurance

En matière de tuning auto, le code des assurances range les modifications en deux classes. On a ainsi les modifications esthétiques et les modifications mécaniques.

Pour ce qui est des modifications esthétiques, le propriétaire de la voiture n’est pas obligé de les signaler à sa compagnie d’assurance. Toutefois, si jamais il survient des casses ou un vol, le remboursement se fera sur la base des pièces d’origine ; l’assureur ne tiendra donc pas compte des modifications. Pour ce qui est des modifications mécaniques cependant, elles doivent obligatoirement être déclarées.  

Une fois que l’on a modifié son véhicule, on est dans l’obligation de le faire savoir à sa compagnie d’assurance, après avoir reçu l’homologation de la DREAL. Si on oublie de le faire, alors la précédente déclaration peut être considérée par la compagnie d’assurance comme étant fausse. Dans ce cas, l’assuré peut voir son contrat d’assurance être résilié. Comme autres conséquences, l’assureur peut modifier le niveau d’indemnisation, ou même augmenter la franchise proportionnelle aux dangers qui viennent s’ajouter, on a par ailleurs la non-prise en charge en cas d’accident, même si celui-ci n’est pas causé par les pièces qui ont été affectées à la voiture lors du tuning

Si vous avez des questions sur l’assurance des véhicules de tuning, le mieux est de se rapprocher des compagnies d’assurance afin de connaître quelles sont les règles que le propriétaire de la voiture doit respecter.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici